Non! Lorsque Dieu parla à Moïse dans le buisson ardent, avait-il pour cela cessé d’être Dieu? Bien sûr que non! Dieu ne peut être limité par quoi que ce soit. Lorsque Dieu s’est révélé dans un corps humain, il n’a pas du tout été limité par cette humanité. Il continua de régner sur cet univers, il continua d’être ce qu’il a toujours été (Dieu), mais en Jésus, il devint ce qu’il n’était pas auparavant (homme). Cependant, il doit être clair que Jésus n’était pas 50% Dieu et 50% homme. Il était 100% Dieu et 100% homme, et continue d’être pleinement Dieu et pleinement homme. La Personne divine a pris sur elle la nature humaine. Il nous serait impossible de comprendre parfaitement le mystère de comment cela s’est passé mais le principe est concevable et peut être accepté par la foi. Il est clair que Dieu a la puissance d’adjoindre à sa personne la nature humaine, et le faire de sorte, à unir deux natures en une seule Personne, sans cesser d’être Dieu.

Une illustration nous aidera à mieux saisir la pensée. Prenons par exemple une lumière étincelante et plaçons-la dans un verre. Est-ce que le verre va amoindrir l’éclat de la lumière? Non! Au contraire, de par son reflet éblouissant au contact du verre, celui-ci ne fera que faire briller la lumière de plus belle, aux mille éclats. De la même manière, lorsque Dieu devint homme en la personne de Jésus-Christ, le corps qu’il a pris, ne l’a pas empêché de continuer d’être Dieu, ce qu’il a toujours été et le restera pour toujours. Jésus dit: «Je suis la lumière du monde.» Dieu devint ce qu’il n’était pas auparavant en la personne de Jésus, un homme, tout en continuant de resplendir de toute sa gloire et de gouverner l’univers. C’est ainsi qu’il a voulu se révéler de manière encore plus nette afin que le monde puisse le connaître.