Pouvons-nous être vraiment sûrs que Jésus ait bien vaincu la mort ? Évidemment puisqu’il qu’il est ressuscité d’entre les morts ! En ressuscitant Jésus, Dieu a déclaré au monde entier qu’il était pleinement satisfait du sacrifice accompli par Christ en notre faveur et qu’il avait ôté la peine de mort éternelle pesant sur nous.

La résurrection démontre que la mort n’a pas pu retenir Jésus. Elle démontre que Dieu, le juste Juge, a considéré que le prix du châtiment que nous méritons a été payé. Le problème de nos péchés a été réglé. Jésus a déjoué les plans de Satan, brisé les liens de la mort et arraché à l’enfer ses proies désignées.

Quiconque a fait l’expérience des adieux à un être bien-aimé sait combien la mort est un ennemi redoutable et implacable. Pourtant face à la mort, le chrétien a l’assurance qu’il existe une vie heureuse après la mort. Cette assurance lui vient du fait que Jésus-Christ a vaincu la mort, au moyen de sa résurrection triomphante. La propre résurrection bienheureuse de celui qui croit en Jésus est aussi sûre que celle de Jésus qui a bien eu lieu : « Lorsque ce corps corruptible aura revêtu l’incorruptibilité, et que ce corps mortel aura revêtu l’immortalité, alors s’accomplira la parole qui est écrite : la mort a été engloutie dans la victoire. O mort, où est ta victoire ? O mort, où est ton aiguillon ? » (L’Injil, 1 Corinthiens 15:54-55).

Ainsi donc, puisque Jésus a vaincu la mort, il peut parfaitement ressusciter de la mort spirituelle ceux qui croient en lui. En d’autres mots, il les sauve, il leur donne un nouveau cœur comme acompte de la vie éternelle. Ils ne sont plus ses ennemis comme avant parce que le problème de leurs péchés a trouvé sa solution en Jésus. Le châtiment qu’ils méritaient, c’est-à-dire la colère de Dieu et la mort éternelle en enfer, a été pris en charge par Jésus.

Puisque Jésus a vaincu la mort, il y aura donc un jour de résurrection. Tous les morts ressusciteront et comparaîtront devant Dieu pour être jugés. Toutefois, pour les chrétiens, ce jour sera celui des récompenses, non pas qu’ils ont mérité leur salut, mais uniquement parce qu’ils se seront repentis et auront cru en l’œuvre accomplie par Christ en leur faveur. C’est pourquoi Jésus rassure tous ceux qui croient et placent toute leur confiance en lui, le recevant comme Seigneur et Sauveur :

« Que votre cœur ne se trouble pas. Croyez en Dieu, et croyez en moi. Il y a plusieurs demeures dans la maison de mon Père. Si cela n’était pas, je vous l’aurais dit. Je vais vous préparer une place. Et, lorsque je m’en serai allé, et que je vous aurai préparé une place, je reviendrai, et je vous prendrai avec moi, afin que là où je suis vous y soyez aussi. Vous savez où je vais, et vous en savez le chemin » (L’Injil, John 14:1-4).

Le passage continue :

« Thomas lui dit : Seigneur, nous ne savons où tu vas ; comment pouvons-nous en savoir le chemin ? Jésus lui dit : Je suis le chemin, la vérité, et la vie. Nul ne vient au Père que par moi » (L’Injil, Jean 14:5-6).