Il est arrivé maintes fois qu’on me dise : « Montrez-nous dans la Bible un verset où Jésus a lui-même littéralement certifié être Dieu ». En guise de réponse, nous vous renvoyons tout simplement à la réaction des monothéistes juifs qui on vu et entendu Jésus. Ils ne s’y sont pas trompés lorsqu’ils entendirent ses revendications. Cela ne pourrait être plus clair, ils comprenaient bien ce que Jésus disait au sujet de sa divinité

La question d’Éric

Éric demanda à mon ami Mustafa un jour d’où il était. « Devine ! » dit-il. « Du Pakistan » lança Éric. « Raté ! Voici quelques indices : ma langue maternelle, c’est l’arabe ; mon pays d’origine est une ancienne colonie française, il est dirigé par un roi, il se trouve au nord-ouest de l’Afrique, à quelques encablures de l’Espagne dont il est séparé par la Mer Méditerranée. Nos plats nationaux sont le couscous et le tajine. Il a pour capitale Rabat… » « Gagné, tu es Marocain ! » s’empressa de dire Éric. Il avait raison. Même si Mustafa ne lui avait pas littéralement dit qu’il était Marocain, grâce à sa description claire, Éric a immédiatement su d’où il était.

Il en fut de même pour les religieux qui entendirent les déclarations de Jésus. Il a déclaré qu’il est Dieu, et il s’est aussi attribué tous les titres divins uniques à Dieu. Il a aussi dit qu’il était UN avec Dieu le Père.  À chaque fois, les Juifs ont su de quoi il était question, d’où leur furie et leur motif de condamnation à mort. À leurs yeux, il est coupable de blasphème.

« Fils de Dieu »

Après son arrestation, Jésus fut conduit devant le Sanhédrin (le tribunal suprême politico-religieux juif). Caïphe le souverain sacrificateur lui posa cette question simple et directe : « Je t’adjure, par le Dieu vivant, de nous dire si tu es le Christ, le Fils de Dieu». Sans aucune hésitation, Jésus lui répondit : « Tu l’as dit » (Injil, Matthieu 26:63 -64).

Le lendemain, Jésus fut de nouveau amené devant le Sanhédrin. L’interrogatoire s’est résumé en une seule question : « Es-tu donc le Fils de Dieu ? » Et Jésus répondit : « Vous le dites, je le suis » (Injil, Luc 22:70). Ces mots provoquèrent la colère des autorités qui s’en prirent à lui pour le tuer. Dans les deux comparutions, ils l’accusèrent à chaque fois de blasphème. « Il a blasphémé ! Qu’avons-nous encore besoin de témoins ? Voici, vous venez d’entendre son blasphème » (Injil, Matthieu 26:65). Leur question ne fût pas : « Es-tu un des fils de Dieu ? », ou, « Es-tu un enfant de Dieu ? ».S’il n’était que cela, les Juifs n’auraient pas réagi si violemment. Mais ils avaient bien saisi le sens de ce que Jésus leur disait en se désignant comme le Fils de Dieu ; et ce Fils éternel n’est autre que Dieu lui-même.

« UN avec Dieu le Père »

À d’autres occasions, Jésus s’adressa à Dieu en l’appelant : « Mon Père » (Abba). Il mit clairement en évidence son unité avec Dieu son Père. Une fois, les Juifs lui dirent : « Si toi, tu es le Christ, dis-le-nous ouvertement ». Jésus leur répondit : « Je vous l’ai dit, et vous ne croyez pas… Moi et le Père, nous sommes un ». Les Juifs « ramassèrent de nouveau des pierres pour le lapider. » Quand Jésus leur demanda pourquoi ils réagissaient ainsi, ils répondirent : « Ce n’est pas pour une œuvre bonne que nous te lapidons, mais pour un blasphème, et parce que toi, qui es un homme, tu te fais Dieu. » (Injil, Jean 10:22 -33). Les Juifs, une fois de plus, avaient bien compris la portée de l’affirmation de Jésus. Le Fils éternel de Dieu est Dieu lui-même.

Dans Jean 17 : 1-2, Jésus a dit, « Après avoir ainsi parlé, Jésus leva les yeux au ciel, et dit : Père, l’heure est venue ! Glorifie ton Fils, afin que ton Fils te glorifie, selon que tu lui as donné pouvoir sur toute chair, afin qu’il accorde la vie éternelle à tous ceux que tu lui as donnés. ». Est-ce la moindre créature pourrait dire à Dieu, « Glorifie-moi comme moi je te glorifie » ? Absolument pas. Mais c’est ce qu’a dit Jésus !

Qui ressuscitera les morts au dernier jours?

D’après l’Islam, lors du jour de la Résurrection, ce sera Dieu qui ressuscitera les morts. Pourtant Jésus dit que c’est lui-même qui le fera ! Lisons ce qu’il dit dans Jean 6 :39-40,

«Or, la volonté de celui qui m’a envoyé, c’est que je ne perde aucun de tous ceux qu’il m’a donnés, mais que je les ressuscite au dernier jour.    La volonté de mon Père, c’est que quiconque voit le Fils et croit en lui ait la vie éternelle ; et je le ressusciterai au dernier jour. »

Deux choses importantes à retenir de cette affirmation extraordinaire de Jésus. 1) Le jour de la résurrection, le dernier jour, qui ressuscitera les croyants à la vie ? Jésus ! Le point ici n’est pas simplement que Jésus ressuscite les morts, mais qu’il les ressuscitera le dernier jour ! Il est le Dieu qui ressuscitera les morts lors du dernier jour.  2) Jésus a-t-il dit que pour être ressuscité à la vie éternelle, il faut garder la loi de Moise ? Ou a-t-il dit, qu’il faut regarder le Fils de Dieu et qu’on croit en lui ?

Jean 5 :21, « Car, comme le Père ressuscite les morts et donne la vie, ainsi le Fils donne la vie à qui il veut. » Remarquez, tout comme le Père, le Fils donne la vie à qui il veut. Maintenant lisons plus loin, Jean 5 :25, « En vérité, en vérité, je vous le dis, l’heure vient, et elle est déjà venue, où les morts entendront la voix du Fils de Dieu ; et ceux qui l’auront entendue vivront. » Donc le Fils de Dieu ressuscitera les morts avec sa voix. Maintenant lisons Jean 5 :28-29, « Ne vous étonnez pas de cela ; car l’heure vient où tous ceux qui sont dans les sépulcres entendront sa voix, et en sortiront. Ceux qui auront fait le bien ressusciteront pour la vie, mais ceux qui auront fait le mal ressusciteront pour le jugement. »

En résumé, Jésus dit que l’heure viendra ou les morts dans leurs tombes entendront la voix sa voix et ressusciteront.

Or, d’après le coran, c’est Dieu qui va faire tout cela ! Lisons-le dans le coran (Al-Hajj) 22 :6-7, « Il en est ainsi parce qu’Allah est la vérité ; et c’est Lui qui rend la vie aux morts ; et c’est Lui qui est Omnipotent. Et que l’Heure arrivera ; pas de doute à son sujet, et qu’Allah ressuscitera ceux qui sont dans les tombeaux. » Avez-vous remarqué ce dit que le coran ? C’est Dieu qui donne la vie ; il est la vérité et et il ressuscitera ceux qui sont les tombes. Cependant dans l’évangile de Jean, Jésus dit : « Je donne la vie ; je suis la vérité ; et les morts ressusciteront hors de leurs tombes au dernier jour au son de ma voix ». Donc même le coran montre que Jésus affirme des choses que seul Dieu peut affirmer.

Plus qu’un prophète !

Jésus était-il un prophète ? Certainement. N’était-il qu’un simple prophète ? Non. Beaucoup de preuves dans La Bible montrent que Jésus est à la fois Homme et Dieu. Durant son ministère terrestre, il a démontré qu’il possédait des attributs et des caractéristiques exclusifs à Dieu. Lui seul nous révèle la vraie nature de Dieu. Il a dit et fait des choses que seul Dieu peut dire et faire. Il possède des noms divins. Il peut pardonner les péchés et transformer des vies. Il est Un avec Dieu dans une unité parfaite. Il peut tout faire, il sait toutes choses, il est juste et droit. Il est le seul à avoir vécu sans péché. Le Coran témoigne de sa nature sans péché (Sourate dite de Marie 19). Il a accompli de nombreux miracles par sa propre autorité : il a ressuscité des morts, guéri des paralytiques, des aveugles, des muets et purifié des lépreux. Il a chassé des démons, apaisé la tempête, nourri des milliers de personnes avec cinq pains et deux poissons. Il n’a jamais reproché à ceux qui l’adoraient de le faire, acceptant leur adoration comme quelque chose de légitime. Toutes ces choses sont des preuves de sa divinité.

À la lumière de tout ceci, comment peut-on encore alléguer que Jésus n’a jamais dit qu’il est Dieu ?!

Rien n’est impossible à Dieu

Si Dieu choisit de se révéler aux hommes de cette manière, c’est qu’il en est certainement capable. Dire que Dieu ne peut faire cela, serait nier sa Toute-puissance, ce qui serait un blasphème. Ne trouvez-vous pas incroyable qu’on accepte le fait que les démons aient la puissance de prendre une autre forme (humaine parfois !), mais que l’on refuse l’idée que Dieu puisse s’incarner dans un corps d’homme ? Si Dieu décide de le faire y aurait-il quelqu’un ou quelque chose qui puisse le retenir ? Absolument pas.

Mais pourqoi Dieu vint-il dans le monde en tant qu’homme? C’est là une question importante et tout à fait légitime.
Cliquez ici pour lire la réponse