Pour défendre l’idée que Muhammad est le sceau des prophètes, les musulmans font tout leur possible pour rejeter en bloc la déclaration universelle de Christ (Jean 14:6). Le meilleur moyen de faire cela, c’est bien sûr de le limiter à une position de dernier prophète d’Israël. En disant cela, ils le dépouillent de toute son importance pour les païens. Des affirmations telles que : « Je n’ai été envoyé qu’aux brebis perdues de la maison d’Israël » (Matthieu 15:24) et Matthieu 10:5-6 sont souvent citées  pour soutenir cela.

Bien sûr qu’il y a suffisamment de passages dans la Bible qui parlent du ministère universel de Christ. Par exemple, Jésus a dit: « Je suis la lumière du monde » (Jean 8:12). Dans ce qui est communément appelé « La Grande Commission », il  a donné l’ordre à ses disciples « de faire de toutes les nations des disciples » (Matthieu 28:19-20). Dans un autre passage, ayant entendu la foi du centenier, Jésus dit : « Je vous le dis en vérité, même en Israël je n’ai pas trouvé une aussi grande foi. Or, je vous déclare que plusieurs viendront de l’orient et de l’occident, et seront à table avec Abraham, Isaac et Jacob, dans le royaume des cieux » (Matthieu 8:10-12).

Il y a aussi plusieurs passages dans l’Ancien Testament qui nous parlent du Serviteur de l’Eternel et de sa mission universelle. Des passages qui selon le Nouveau Testament se sont accomplis en Christ (Comparer Esaïe 42:1 à Matthieu 12:15-21). Bien des siècles avant le prophète Esaïe, Dieu a dit à Abraham: « Je te bénirai et je multiplierai ta postérité, comme les étoiles du ciel et comme le sable qui est sur le bord de la mer; et ta postérité possédera la porte de ses ennemis. Toutes les nations de la terre seront bénies en ta postérité, parce que tu as obéi à ma voix » (Genèse 22:17-18; voir aussi Genèse 26:4).