Beaucoup d’amis musulmans me disent cela, mais ce n’est pas vrai. À plusieurs reprises, Jésus a affirmé qu’il est le Fils (unique) de Dieu. Un jour, il demanda à ses disciples : « Qui dites-vous que je suis ? » Une question à laquelle Simon Pierre répondit : « Tu es le Christ, le Fils du Dieu vivant ». Jésus reprenant la parole, lui dit : « Tu es heureux, Simon ; car ce ne sont pas la chair et le sang qui t’ont révélé cela, mais c’est mon Père qui est dans les cieux » (Matthieu 16:15-17). A son arrestation, ses détracteurs religieux lui demandèrent : « Tu es donc le Fils de Dieu ? » À cela, Jésus répondit : « Vous le dites, je le suis » (Luc 22:70). Ils l’accusèrent aussitôt de blasphème et exigèrent sa crucifixion.

Dans d’autres passages, Jésus s’est adressé à Dieu en l’appelant : « Mon Père » (Abba), prouvant par cela qu’il était bel et bien le Fils (unique) de Dieu. Il a dit : « Mon Père  vous donne le vrai pain du ciel… Tout ce que le Père me donne viendra à moi, et je ne mettrai point dehors celui qui vient à moi… La volonté de celui qui m’a envoyé, c’est que quiconque voit le Fils et croit en lui ait la vie éternelle; et je le ressusciterai au dernier jour » (Jean 6:33, 37, 40). Ailleurs, Jésus dira à ses disciples : « Celui qui m’a vu a vu le Père… Croyez-moi, je suis dans le Père, et le Père est en moi » (Jean 14:1-11).

Un jour, les Juifs l’interpellèrent et lui demandèrent : « Si tu es le Christ, dis-le nous franchement ».  Jésus leur répondit : « Je vous l’ai dit, et vous ne croyez pas. Moi et le Père, nous sommes un. »  Alors les Juifs prirent des pierres pour le lapider. Mais Jésus leur dit : « Je vous ai fait voir plusieurs bonnes œuvres venant de mon Père; pour laquelle me lapidez-vous ? » Les Juifs lui répondirent : « Ce n’est point pour une bonne œuvre que nous te lapidons, mais pour un blasphème, et parce que toi, qui es un homme, tu te fais Dieu. » Jésus leur répondit : « N’est-il pas écrit dans votre loi : J’ai dit : vous êtes des dieux ? Si elle a appelé dieux ceux à qui la parole de Dieu a été adressée, et si l’Écriture ne peut-être anéantie, celui que le Père a sanctifié et envoyé dans le monde, vous lui dites : Tu blasphèmes ! Et cela parce que j’ai dit : Je suis le Fils de Dieu » (Jean 10:22-36).